La Métakinébiologie® ou MKB®

Kinésiologue, enseignant, animateur, formateur, Philippe Bertholon est également auteur et créateur du concept de relation d’aide baptisé Métakinébiologie® ou MKB®. Après plus de 25 ans de recherches et de pratique, et avoir formé des centaines de praticiens tant en France qu’en Suisse, Philippe a publié un ouvrage de référence sur ses travaux en 2012.

MKB LivrePar l’intermédiaire du test neuromusculaire comme outil principal, la MKB® vise dans un premier temps la mise en conscience des dysfonctionnements, des peurs, des schémas répétitifs, des mémoires inconscientes et des blocages émotionnels souvent profonds et anciens (petite enfance, naissance et conception). Puis, dans un deuxième temps, elle accompagne leur libération par le biais de rééquilibrages spécifiques.

Plus concrètement, c’est en donnant accès au ressenti immédiat, aux émotions, aux mémoires cellulaires, aux mécanismes programmants et/ou déclencheurs, que ce concept permet la compréhension des mécanismes de survie et, par voie de conséquence, la transformation des schémas négatifs limitatifs (croyances) en atténuant considérablement ou en éliminant complètement la charge émotionnelle négative associée.

Pour en savoir plus sur cette approche douce, efficace et non invasive de libération du stress et de connaissance de soi pour un retour au mieux-être, lisez cet ouvrage incontournable et comprenez enfin comment votre cerveau et vous-même fonctionnez !

Lumineuses pensées,
Lessencielle

Philippe Bertholon
http://www.kinebio.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s